Hypnose pour arrêter de fumer


Une fois que le sujet est en transe hypnotique, étape sevrage tabac, l’hypnothérapeute va utiliser des techniques et des suggestions adaptées à sa problématique mais aussi à sa demande puisque celle-ci a été travaillée en amont. Il va choisir les métaphores qu’il estime pertinentes en étant le plus « utilisationniste » possible. Les propos et les termes arret tabac et hypnose du patient seront ainsi repris à chaque fois que l’hypnothérapeute le jugera utile. Il demandera par exemple, à l’inconscient de travailler sur la boule dans la gorge si c’est de cette façon que le patient se représente son angoisse. Il appuiera son discours hypnotique autour de métaphores de légèreté, fatigue sevrage tabac, si le patient a l’impression de porter un poids ou d’avoir une douleur en lui. Sa démarche hypnothérapeutique s’axera non pas autour d’un protocole préétabli mais plus autour de ce qui apporte le patient, l’objectif étant d’être en communion avec lui.

Dans un tel contexte, les mots employés ont donc une grande importance. Pour qu’ils aient un impact, il faut d’abord qu’ils aient une résonnance chez le sujet. Il doit pouvoir en comprendre le sens mais aussi faire sens en lui. Par exemple, hypnose anti tabac, et bien que le terme « inconscient » soit susceptible de revenir à plusieurs reprises durant la séance, il faut d’abord que l’hypnothérapeute s’assure qu’il ait une portée symbolique chez son patient.

Il est vrai que cette notion, se soigner par hypnose, issue du courant psychanalytique s’est aujourd’hui largement répandue dans le langage populaire. Même si tous n’y apposent pas le même sens et qu’elle est parfois tellement vulgarisée qu’elle en perd de son essence, hypnose arret cigarette, il est admis que cette notion parle à de plus en plus de personnes aujourd’hui. En règle générale, l’inconscient est schématiquement perçu comme une autre partie de soi, plus invisible et cachée, qui s’exprime cependant au travers des rêves, des lapsus et autres comportements, séance d’hypnose pour arrêter de fumer, que les personnes qualifient d’involontaires. Parler d’inconscient durant la transe est donc possible avec les personnes qui ont cette représentation-là puisqu’elles arrivent à approcher ce concept et qu’elles en connaissent le sens.

Mais tous les patients n’ont pas cette reconnaissance ou cette sensibilité. Je pense particulièrement aux enfants qui risquent d’être confus à l’écoute de ce terme si celui-ci n’est pas expliqué en amont, hypnose arret du tabac. Avec eux, il est donc préférable d’utiliser une autre notion, par exemple, « leur partie ressource », ou leur « reine des neiges », s’il s’agit d’une petite fille, par exemple. Je me souviens d’un garçon âgé de 7 ans, fans de Spiderman, à qui j’ai expliqué que nous avions tous un Spiderman à l’intérieur de nous et que c’est à lui que j’allais m’adresser pour qu’il aille mieux. Parce qu’il le considérait comme un héros qui tue les méchants, hypnose arret tabac il a rapidement compris où je voulais en venir. Si je m’étais adressé à son inconscient, ce petit garçon n’aurait certainement pas perçu le rôle de ce mot d’adultes dans le processus thérapeutique.

Avec certains, il sera donc nécessaire de parler plutôt de « Moi de sagesse », de « Moi ressource » ou alors d’«âme » si le patient est habitué par une croyance religieuse ou spirituelle particulière.

Placé dans un souci constant d’ajustement, l’hypnothérapeute ne peut suivre aucun protocole de traitement établi à l’avance. Ce qui fonctionne pour l’un ne fonctionnera pas forcément pour l’autre. Il n’y a donc pas de recette thérapeutique unique hypnose arreter de fumer et encore moins de grille de traitement préconçue. Celles-ci viendraient robotiser la relation thérapeutique en la réduisant à une sorte de conditionnement pavlovien dans lequel le fameux stimulus-réponse serait remplacé par le symptôme-action thérapeutique. Entendons-nous, ce n’est pas ce type d’apprentissage qui est recherché lors de la transe.

Dans le cadre de l’hypnose, le thérapeute, seance hypnose tabac, se sert d’abord de sa capacité à être congruent avec son patient pour dégager des pistes de travail adaptées. S’il en vient à établir un protocole de traitement, celui-ci est avant tout personnalisé et donc peu reproductible.

Durant cette phase, l’hypnothérapeute va donc utiliser, sevrage arret tabac, des techniques qui lui paraissent pertinentes dans l’accompagnement de son patient. Certaines d’entre elles vont l’amener à retraverser son passé, et plus particulièrement certaines expériences pointées comme déterminantes dans l’apparition de ses difficultés, ou à visiter son avenir, tel qu’il se le représente ou le perçoit. D’autres vont s’axer davantage sur un affect ou un ressenti particulier, cela en fonction de l’expertise conduite par l’hypnothérapeute au préalable.

La plupart du temps, ces techniques sont ponctuées par un langage hypnoïde généralement des métaphores liées à sa problématique ou son fonctionnement général mais aussi par des mots flous ou des structures de phrases alambiquées afin de stabiliser la transe ou l’approfondir.

Même si cela est moins fréquent, il arrive aussi que l’hypnothérapeute soit dans une position moins agile, c’est-à-dire qu’il ne suggère rien, sevrage cigarette, et qu’il parle peu. Pour ma part, j’ai déjà conduit une séance durant laquelle je suis peu intervenue si ce n’est pour valider et ratifier les émotions ou changements corporels lorsqu’ils se présentaient. Je suis pour autant restée dans la relation, mais je n’ai pas acté cette implication dans le champ narratif. J’ai préféré accompagner mon patient par le regard, par mes respirations et par le mimétisme de mon corps.

Pendant ce temps, des suggestions post-hypnothiques peuvent aussi être formulées. Ces suggestions sont évidemment fonction de la problématique à travailler et interviennent généralement en fin de séance, sevrage de tabac, mais pas nécessairement. Leur objectif est d’ancrer une sensation ou un comportement par-delà la séance comme une manière de pérenniser l’apprentissage qui s’est opéré pendant cette transe. Par exemple : « Lorsque vous ouvrirez les yeux, vous serez parfaitement détendu » ; « Et à chaque fois que vous ressentirez cette gêne, votre inconscient saura parfaitement quoi faire pour vous guider encore plus profondément dans cette sensation agréable ».