Arrêter de fumer livre hypnose


Livre hypnose pour arrêter de fumer

Arreter de fumer avec l'hypnose avis

Les métaphores les plus intéressantes sont celles que nous amènent les patients. Souvent, et de façon involontaire, ils expriment leur souffrance en utilisant un langage analogique qui nous donne un accès direct à leur imaginaire. Par exemple, nombreux dont ceux qui disent « J’ai une boule dans la gorge » pour évoquer leurs angoisses, «J’ai l’impression d’avoir un poids constant sur les épaules » ou bien, « Je me sens vide », « Des idées noires me traversent », « J’aimerais m’alléger de mes problèmes »,etc. Si vous y prêtez un peu attention, le corps et l’éprouvé se retrouvent en effet souvent au premier plan lors des consultations, comme si, en présentifiant la souffrance, en lui donnant un contour sensoriel, ils la rendaient déjà plus supportable. C’est donc avec eux qu’il faut immanquablement travailler.

Hypnose pour arreter de fumer prix

Pour le patient qui évoque une boule dans la gorge, nous pouvons, par exemple, réutiliser sa métaphore et dire en séance « Et cette boule dans votre gorge, je ne sais ce que vous allez en faire…Et puis, il y a plusieurs types de boules dans la vie…Certaines pour jouer, d’autres qui permettent de voyager dans l’avenir, et puis il y a celles… »

Arret tabac hypnose hopital

D’autres métaphores sont largement utilisées pour la qualité du message inconscient qu’elles véhiculent. Par exemple, pour travailler sur le passé, les métaphores de l’album photos, du grenier, du lecteur DVD, des nœuds sur une corde qu’il faut dérouler et dénouer progressivement sont intéressantes.

Envie de fumer apres hypnose

Pour travailler sur l’apprentissage, les métaphores de la marche, de la lecture, du vélo et de la conduite sont évidentes. D’autres métaphores pourraient être citées. Cependant, c’est d’abord dans le discours mais aussi l’histoire des patients qu’il faut les rechercher. Il faut être utilisationniste et les adapter au patient pour qu’elles deviennent significatives et parlantes. Un passionné de jardinage sera plus attentif à la métaphore des saisons et leur impact sur la pousse du blé qu’un médecin, qui sera, quant à lui, plus réceptif à la métaphore de la cicatrisation d’une plaie, par exemple. Se renseigner sur les goûts de ses patients est donc essentiel.

Auto hypnose arreter de fumer

C’est une observation banale et évidente à laquelle le sujet ne peut qu’adhérer « Vous êtes assis sur le fauteuil, il fait encore jour, vos pieds touchent l’un et l’autre le sol. » L’intérêt masqué de cette approche est d’amener le patient à accepter la suggestion qui suit. « Vous êtes arrivé à l’heure, c’est une qualité, c’est pourquoi il est temps maintenant d’entrer profondément à l’intérieur de vous. »
Il existe d’ailleurs ce que l’on nomme la technique du «yes set, no set » qui est une série de truismes successifs dont le but est toujours l’acceptation du patient. Pour les patients résistants, il est plutôt conseillé d’utiliser les truismes négatifs, les « no set » : «Et vous n’êtes pas encore détendu…et vous ne savez pas à quel moment vous allez entrer en hypnose ? » En répondant, sur une modalité qui lui est familière, le « non », le patient accepte cependant qu’il va être détendu et qu’il va entrer en hypnose dans un moment.

Arreter de fumer bienfaits

La subjectivité qui caractérise la transe fait appel à des procédés imagés, à des métaphores et des proverbes. Ces derniers procèdent du langage analogique et parlent le langage inconscient du patient. Pour caricaturer, « après la pluie le beau temps » peut être énoncé lorsque le patient pleure. Il s’agit généralement de répétitions fonctionnant comme des suggestions indirectes. « Et vous pouvez apprécier le confort de votre fauteuil et apprécier le calme de la pièce. » Le mot « apprécier » est prononcé différemment, voire précédé d’une pause afin qu’il fasse davantage écho à l’intérieur de la psyché du patient.

Arreter de fumer sans grossir

Les questionnements sont très souvent utilisés en hypnothérapie. Ils ont en effet l’avantage de suggérer une action, une sensation ou une pensée de façon si subtile qu’ils effleurent le fonctionnement conscient du patient. « Je me demande qu’elle est la main qui va la première ressentir cette sensation de légèreté ? », « N’est-ce pas que votre main bouge légèrement ? »

Arrêter de fumer naturellement

Différents types de suggestions peuvent être employées au cours d’une séance. Elles peuvent être directes et indiquer les intentions de l’hypnothérapeute de façon claire et sans détours : « Quand j’aurai compté jusqu’à cinq, vos paupières se seront fermées. » Bien qu’elles soient moins utilisées dans l’hypnose contemporaine à cause de leur aspect trop autoritaire, elles peuvent cependant s’avérer intéressantes dans l’approche de certains fonctionnement psychiques. Le patient peut alors les accepter ou les refuser.
Elles ont plus l’intérêt d’être compréhensibles et évitent au patient de se réfugier dans son fonctionnement conscient pour en comprendre le sens. Cependant les suggestions directes plus largement employées actuellement sont permissives et s’habillent de l’apparat syntaxique suivant : « Et vous pouvez vous détendre », « Vous pouvez vous laisser aller à ces sensations agréables ». Le message est clair tout en étant non directif.
Enfin, les suggestions indirectes sont celles qui ponctuent le plus l’approche hypnotique contemporaine. « Je me demande si votre main va se sentir plus légère maintenant. » Parler de quelqu’un d’autre est aussi une forme de suggestion indirecte : « Un de mes patients voit toujours une sorte de cercle… » Ces suggestions ont le mérite de masquer l’intention première de l’hypnothérapeute tout en permettant au patient de se sentir libre dans ses mouvements psychiques.
Nous les retrouvons dans les proverbes, les questionnements, les saupoudrages, les métaphores et autres procédés hypnotiques.
Enfin, des suggestions dites post-hypnotiques peuvent aussi être employées par l’hypnothérapeute. Durant la séance, l’hypnotiseur ancre une suggestion dans l’esprit du sujet pour qu’elle puisse se réaliser en l’état d’éveil de façon automatique : « Et à chaque fois que vous toucherez cette partie de votre corps, vous vous sentirez détendu. » « Maintenant, dès que vous ouvrez les yeux, le matin… »